Gestion comptable et financière d’une association

 

Objectifs :

Réussir la mise en place du contrôle de gestion dans le contexte d’une association ou d’une organisation à but non lucratif.

Déterminer les indicateurs clé et produire le tableau de bord.

Coordonner la construction et le suivi du budget.

Analyser les coûts, la performance, et l’utilisation des ressources.

 

Public :

Tout public 

Prérequis :

Pas de prérequis

Durée :

3 jours

Le programme :

 

1 Passer d’une culture de moyens à une culture de résultat

  • Donner sa place au contrôle de gestion dans une organisation à but non lucratif.
  • Intégrer les attentes des différentes parties prenantes.
  • Répondre à la nécessité d’adéquation « besoins/ressources ».
  • Impliquer les collaborateurs sur les outils de gestion.

 

2 Concevoir le tableau de bord d’une association ou d’une organisation à but non lucratif

  • Enoncer les objectifs de l’organisation en liaison avec son projet ou son contrat d’objectifs.
  • Identifier les activités clés dans l’atteinte de ces objectifs (approche par processus).
  • Élaborer les indicateurs de performance et de pilotage.
  • Appliquer les 5 principes de conception d’un tableau de bord.
  • Exploiter les tableaux de bord avec les responsables de services et la direction.

 

3 Chiffrer les coûts des activités pour obtenir des ressources

  • Evaluer un coût de revient à partir de l’organisation des activités.
  • Identifier la structure des coûts : direct, indirect, variable, fixe.
  • Utiliser les coûts de revient pour éclairer les décisions des opérationnels.

 

4 Coordonner l’établissement du budget

  • Cerner le rôle du budget dans une organisation à but non lucratif.
  • Animer la procédure budgétaire.
  • Valoriser les principaux budgets : activités, fonctions support.
  • Prévoir les flux de trésorerie et évaluer le besoin en fonds de roulement (BFR).
  • Défendre son budget auprès de la direction générale ou de partenaires.

 

 

5 Animer le suivi des budgets et rendre compte

  • Mesurer et analyser les écarts sur différents horizons pour orienter les actions correctrices.
  • Expliquer comment le budget voté a été utilisé pour réaliser le contrat d’objectifs.
  • Transmettre les informations clés aux organismes de tutelle.